Collection

Sherbrooke noir et blanc - l'espoir

A propot monument (1 of 1).jpg

Au fil des ans, la ville de Sherbrooke a été l’objet de nombreux projets artistiques. En effet, il ne manque pas d’études, de recherches de toutes sortes, de livres sur la Reine des Cantons de l’Est.

Toutefois, voici un projet inusité : une exposition de photos en noir et blanc sur Sherbrooke doublée de réflexions citoyennes sur le thème déterminé par l’initiateur, l’espoir. Le projet diffère de tous les autres déjà présentés puisqu’il fera appel à la collaboration de diverses personnalités de la Ville. Cette complicité est l’objectif premier de l’idéateur de ce projet, Marcel Morin. Il ne suffit pas, en ce qui le concerne, de présenter son point de vue par le biais de sa caméra, mais d’aller recueillir le point de vue de cinquante Sherbrookoises et Sherbrookois provenant de différentes sphères du milieu (politique, éducation, culture, affaires, sport, etc.). Joindre les mots aux photos, c’est ce qu’il souhaite profondément.

Le thème imposé : l’espoir

Ces complices ont été appelés à se prononcer sur ce thème imposé en se laissant inspirer par une cinquantaine de photos grand format en noir et blanc qui leur ont été proposées comme pistes de réflexion. Quels rêves enfouis ces photos réveilleront-elles? Il ne fait aucun doute que des images anciennes (heureuses ou sombres) demanderont à remonter à la surface à la vue de ces œuvres picturales surdimensionnées... Qu’ont évoqué chez les complices ces lieux publics fréquentés ou abandonnés? Le mariage des uns, la collation des grades d’un autre? Le départ prématuré d’un enfant, une cachette bien gardée, un secret débusqué?

Selon Marcel Morin, l’œil de la caméra ne capte pas tout : il oriente le regard vers une direction souvent insoupçonnée, il propose un angle d’observation singulier, suggère plutôt que d’imposer. Ici et là, des pierres anciennes, une école de quartier, les eaux tumultueuses de la Magog, des enseignes qui ont traversé le temps, etc. Chaque souvenir contient un espoir; chaque jour aussi. Tout l’espace de ce projet est entièrement consacré au jeu de l’interprétation...

Présentation de l’auteur du projet

Marcel Morin est photographe et globetrotteur. Depuis quinze ans, il a la chance de voyager à travers le monde, il a parcouru l’Europe de l’Est, l’Afrique du Sud, l’Asie du Sud-Est, l’Inde et la Chine où il a vécu durant plus de dix ans. C’est là qu’il a découvert la photographie de rue. Adepte de portraits, il se laisse emporter cette fois vers les lieux publics, les édifices, les cours d’eau.

En tant que photographe, Marcel Morin est aux antipodes des puristes – pour qui il éprouve beaucoup de respect - qui présentent leurs photographies exactement comme elles ont été prises. Il préfère, pour sa part, faire usage de tous les outils disponibles pour rendre vibrantes les tranches de vie qu’il présente. Il cherche à traduire ses sentiments à travers des photos stylisées. Son souhait : qu’on s’arrête, qu’on laisse monter les souvenirs, qu’on saisisse le message que peut transmettre une photo, que l'on consente à un éveil de conscience.

Après une absence de quarante ans, le photographe propose un regard neuf sur la ville de Sherbrooke. Marcel Morin est originaire de La Patrie, dans les Cantons de l’Est. Depuis plusieurs années, il est un collaborateur indéfectible du Journal de rue de l’Estrie. Son objectif est de remettre tous les profits de la vente de l’album de photos et ceux de l’exposition à un organisme qui vient en aide à des personnes itinérantes ou à grand risque d’itinérance. Son vœu : qu’on permette l’accès à l’art par le biais d’un atelier de photographie ou autre.

Présentation du chargé de projet

Marcel Morin s’est adjoint, comme chargé de projet, Serge Lavigne. Ce dernier aura pour mission de rejoindre cinquante citoyennes et citoyens de Sherbrooke qui accepteront de s’impliquer dans ce projet en livrant une réflexion personnelle sur le thème de l’espoir. Chargé du démarchage, il expliquera la motivation première de l’idéateur et colligera les textes.


Serge Lavigne est un enseignant à la retraite. Spécialisé en technologies de l’information, il est aussi photographe, a participé à de nombreuses expositions (en solo et en groupe) dans la région.

Pour moi l’espoir c’est...

Vos pensées sont  inscrites  au  livre  "Sherbrooke  noir et blanc - l’espoir”

Marcel Morin  

Photographe Humaniste  |  Humanist Photographer
Sherbrooke, QC  -  Shanghai, Chine  -  Malaga, Espagne